La lavande du Quercy
La lavande du Quercy

Renaissance d'un trésor aromatique

.

La lavande du Quercy a connu son âge d’or au 20ème siècle, avant de disparaître à la fin des années 70. Cette huile essentielle à la fragrance exceptionnelle renaît depuis peu sous l’impulsion d’agriculteurs passionnés. Une démarche suivie de près par Pierre Franchomme Lab et une très bonne nouvelle pour l’aromathérapie française !

.

Une plante reine de la médecine traditionnelle

La lavande est connue depuis l’Antiquité : elle servait aux égyptiens à embaumer leurs momies et aux Romains à parfumer leurs bains. C'est de ce dernier usage qu'elle tire son nom : lavande vient du latin “lavare” qui signifie « laver ». On la retrouve plus tard dans les traités de médecine du Moyen-Âge, où elle est décrite comme antiseptique, anti-inflammatoire et répulsive contre les insectes. Plus tard, ses vertus seront aussi à l’origine de la célèbre anecdote du chimiste Gattefossé soignant sa brûlure avec une essence de lavande en 1910 et inaugurant par là-même la grande saga de l’aromathérapie scientifique moderne.

Aujourd’hui, la lavande reste la plante la plus emblématique de l’aromathérapie, avec ses fleurs bleu-violet, son parfum universellement reconnu et son huile essentielle “bonne à tout”.

Endémique des pré-Alpes de Provence, la lavande vraie (Lavandula angustifolia) s’épanouit sur les versants des montagnes du pourtour méditerranéen, au-dessus de 600 m, où elle affectionne les sols calcaires caillouteux et secs, le climat chaud l’été et froid l’hiver.

Champ de Lavande du Quercy sur le causse de Rocamadour

 

Le Quercy, un biotope idéal

La lavande a pourtant trouvé sur les causses du Quercy, dans le Sud-Ouest de la France, des conditions particulièrement propices. Peu après la première guerre mondiale, elle est introduite sur ces plateaux calcaires qui ne dépassent guère 300 m d’altitude, où rien ne pousse à part des cailloux !

Et ce pari est une réussite : la lavande trouve là un terroir propice à son métabolisme, produisant une huile essentielle remarquable qui rivalise avec la célèbre lavande de Barrême. On parlait alors des « grands crus de lavande du Quercy », à l’image des grands crus des vignobles : la marque « Lavande Royale du Quercy » fut même déposée ! Les champs odorants de lavande attiraient les touristes, certains venant y poser pour leurs photos de mariage …

Vers 1960, récolte traditionnelle à la faucille

 

De l’âge d’or à la renaissance

Les parfumeurs de Grasse ne s’y trompèrent pas, achetant le gros de la production d’huile essentielle de lavande du Quercy, soit environ 10% de la production totale française dans les années 60.  Cet âge d’or durera jusqu’à la fin des années 70 où la culture disparaît progressivement, victime d’un contexte agricole moins favorable.

Mais depuis quelques années, des agriculteurs du Quercy ont décidé de renouer avec ce passé prestigieux, en relançant cette ancienne culture quasi-disparue de leurs terres. Pierre Franchomme LAB soutient cette résurgence d’un terroir aromatique. L’huile essentielle de lavande du Quercy fait une entrée remarquée dans notre gamme, tel le phénix de la légende.

Distillation chez un producteur

 

Une panacée au parfum d’exception

.

       

La lavande cultivée localement dans le Quercy est l’espèce Lavandula angustifolia subsp angustifolia variété delphinensis.
Elle donne une huile essentielle particulièrement riche en esters, qui lui confèrent son parfum rare et exceptionnel.

Ses principales indications :

Stress, troubles du sommeil (aide à l’endormissement)
Brûlures

Démangeaisons, eczéma, psoriasis
Crampes musculaires, contractures, courbatures
Crampes d’estomac, colite spasmodique, dysménorrhée
Douleur dentaire, piqûre d’insecte, douleur d’otite
Petite plaie, bouton, ampoule
Cicatrisation

 

Exemple d’utilisation pour un meilleur sommeil :

  - Respirer au cours de la soirée : directement au flacon ou verser quelques gouttes sur un mouchoir.

  - Par voie orale : 2 gouttes 3 fois par jour dans de la mie de pain.

  - En diffusion dans la chambre avant le coucher.

  - En application cutanée : mélange à 5-10% d’HE dans une huile végétale pénétrante (bancoulier, macadamia, noisette, noyau d’abricot) : sur les avant-bras, la plante des pieds, le plexus solaire.

 

A VOIR : NOTRE FILM DOCUMENTAIRE SUR YOUTUBE

https://bit.ly/2OHLTiF

Web Admin
Jul 22, 2020