Améliorer la vie des enfants autistes
Améliorer la vie des enfants autistes

avec les huiles essentielles

.

Les huiles essentielles peuvent constituer un accompagnement thérapeutique efficace pour pallier certains troubles liés à l’autisme, tels que l’anxiété, la dépression et les troubles du sommeil. Dans cet article, une maman nous raconte comment les huiles essentielles ont vraiment aidé son fils.

 

Des symptômes de trouble du développement

Au cours de la petite enfance, certaines anomalies du développement cérébral provoquent précocement différents troubles comportementaux appelés « troubles du spectre de l’autisme » (TSA). Cela se traduit par des difficultés à communiquer et à établir des relations sociales, qui amènent l’enfant autiste à s’isoler dans son monde intérieur et à éviter tout changement (d’emploi du temps, de vêtements, d'alimentation …). Ses gestes et ses discours sont répétitifs, ses réactions auditives, olfactives, visuelles et tactiles particulières. Il présente également souvent des troubles du sommeil.

Le syndrome d’Asperger est une autre forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage. 

Environ 700 000 personnes sont concernées en France, dont 100 000 ont moins de 20 ans (source Inserm).

 

Une origine multifactorielle

Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’autisme, avec cependant une forte composante génétique (sexe masculin, antécédents familiaux).

D’autres facteurs peuvent aussi prédisposer à l’apparition des troubles de l’autisme : intolérances chimiques, médicaments anti-asthmatiques et antiépileptiques (risque multiplié par 5), pollutions atmosphériques et chimiques (pesticides), carence en vitamine B9 ; sans oublier l’impact prépondérant d’une alimentation “pathogène” sur le microbiote de l’enfant, avec la présence de nombreuses bactéries indésirables comme certains Clostridium.

 

Les huiles essentielles comme outil thérapeutique

Nigelle douce ou cumin noir (Nigella sativa)

 

Les huiles essentielles peuvent apporter une aide substantielle aux enfants autistes, en agissant sur différents aspects :

     - le rétablissement d’un bonne flore microbienne avec les huiles anti Clostridium, bactérie entéropathogène bien souvent retrouvée chez les autistes, telles que celle de Curcuma de Java (Curcuma xanthorrhiza) à xanthorrhizol : 1 à 2 gouttes par prise à chaque repas (1 goutte pour un enfant de 3 à 6 ans, 2 gouttes pour un enfant de plus de 6 ans);

     - le rétablissement d’un sommeil récupérateur, les troubles du sommeil ayant une prévalence élevée chez l’autiste (voir le témoignage ci-dessous). Une méthode efficace consiste à faire respirer au moment du coucher un mélange d’huiles essentielles contenant par exemple les huiles essentielles de santal blanc, de  bois de rose et de bois de Chypre ;

     - l’utilisation par des professionnels de « sondes » olfactives pour rechercher des odeurs qui interpelleront positivement. En effet, certaines odeurs sont capables de retenir l’attention des autistes, comme le font également certaines musiques, et peuvent ainsi aider au rééquilibrage de la sphère psycho-émotionnelle et à la connexion à l’environnement ;

     - la prise de vitamine C à haute dose constitue enfin une bonne synergie avec les huiles essentielles, comme le confirment les résultats d’études cliniques.

.

Le témoignage de Sabrina, maman d’un garçon autiste

“ A 12 ans, mon fils avait des difficultés d'endormissement depuis des années. C’était lié à son activité neuro-psychique extrêmement développée et à son anxiété importante. La médecine traditionnelle ne nous a proposé que de la risperidone* pour pallier ses troubles, et éventuellement de la mélatonine pour s'endormir. Mais la prise de rispéridone pendant 1 mois a provoqué une tentative de suicide chez mon enfant ; il avait tellement changé que nous ne le reconnaissions plus !

Nous avons alors décidé de réorganiser les choses. Il a déjà fallu près d'un mois pour que notre enfant élimine ce poison de son corps avant de le retrouver "comme il était avant", un enfant joyeux !

Suite à cette période difficile, j’ai fait des recherches sur l’aromathérapie. Puis j’ai réalisé des synergies d’huiles essentielles pour faciliter le sommeil, basées sur les publications scientifiques de Pierre Franchomme.

.

  • Un quart d'heure avant le coucher, je lui donne une synergie par voie orale à base de maniguette fine, mélisse et nigelle. Selon son état émotionnel ou ses crises, je lui donne parfois en plus 2 gouttes du mélange dans la journée.

Aujourd'hui, mon fils s'endort avec une grande facilité et se lève le matin en étant beaucoup plus serein. Mon mari et moi avons été stupéfaits face aux résultats spectaculaires qui ont permis à notre enfant de continuer sa vie, sa scolarité et surtout d’être heureux, ce qui est le plus important. “

 

*La rispéridone est un antipsychotique.

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé.

Web Admin
Feb 07, 2019