Enfants hyperactifs
Enfants hyperactifs

L’huile essentielle de vétiver a fait ses preuves

Pour les enfants souffrant de troubles de déficit de l’attention associés ou non à l’hyperactivité (TDAH), l’huile essentielle de vétiver peut servir d’appoint sérieux pour réduire les symptômes.

 

Trois symptômes caractéristiques

Le syndrome de TDAH se caractérise, rappelons-le, par l’association de 3 symptômes :

     - Le 1er, central, la difficulté pour l’enfant à soutenir son attention, tant à l’école (“toujours dans la lune”) que durant les jeux, à organiser son temps et à effectuer des tâches routinières ;

     - l’impulsivité, l’enfant répondant avant son tour, coupant la parole, interrompant les conversations ;

     - et la difficulté éventuellement de rester assis sur une chaise sans se tortiller, ainsi qu’une hyperactivité motrice, celle-ci devenant moins visible avec l’âge si elle a existé.

Le TDHA comporte souvent d’autres troubles : sommeil écourté, apprentissage difficile (dyscalculie, dysorthographie …), anxiété, addictions (tabac, alcool, drogue, jeux vidéo) ; et à l’adolescence (11 à 19 ans), dépendance affective avec en même temps toujours le besoin irrésistible de prendre ses distances avec les parents, voire même des phases dépressives.

 

Des causes multiples

La prévalence du TDAH est de 3 à 5 % des enfants. Il commence très tôt dans l’enfance et persiste souvent à l’adolescence et même à l’âge adulte.

Les causes sont multiples, génétiques et épigénétiques : altération des relations précoces mère-enfant, dépression maternelle post partum, difficultés éducationnelles, forçage éducatif…

Les lésions cérébrales rencontrées sont celles du cortex orbitofrontal, d’où désinhibition des conduites sociales et perte de la maîtrise de soi, et du cortex dorsolatéral, d’où manque d’organisation, de planification, d’attention et de mémoire du travail.

 

Le sérieux appoint des huiles essentielles

Celle de vétiver (Chrysopogon zizanoides), prise chaque jour durant 30 j par inhalation profonde, répétée 3 fois de suite, a montré de bons résultats au cours d’une étude clinique réalisée par le Dr Friedmann* (USA)  chez des enfants de 6 à 14 ans. L’étude a noté la réduction des symptômes du TDAH et l’augmentation de l’activité cérébrale par électro-encéphalographie. A l'inverse, aucun effet n’a été observé avec l’huile essentielle de lavande.

L’origine « Bourbon » et la distillation à haute pression des racines de vétiver sont des gages de qualité, importants pour obtenir de bons résultats. En effet, nombre des constituants de cette huile essentielle ont un poids moléculaire élevé (acide zizanoïque, khusimol) que seule cette technique permet d’extraire en totalité.

.

Pierre Franchomme

.

* Attention deficit and hyperactivity disorder (ADHD) by Terry S. Friedmann, M. D., A.B.H.M.

NDLR : Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé. L’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles, non rappelées ici.

Web Admin
Feb 05, 2019