L’aromathérapie pour se préparer naturellement contre les virus de l’hiver
L’aromathérapie pour se préparer naturellement contre les virus de l’hiver

Les conditions météorologiques en automne et à l’entrée de l’hiver favorisent le réveil de nombreux virus, ceux notamment responsables d’infections respiratoires. Le recours aux huiles essentielles pour stimuler les défenses immunitaires va permettre de préparer efficacement et naturellement l’organisme.

 .

Stimuler les défenses immunitaires

Ce sont certains globules blancs qui agissent directement contre les virus responsables des infections respiratoires, notamment :

     - le Parainfluenza virus, responsable de laryngites et de bronchites,

     - l’Influenza virus, responsable de la grippe,

     - les virus respiratoires syncytiaux (VRS), causes de la bronchiolites chez l’enfant, voire de bronchites chez l’adulte,

     - sans oublier les Rhinovirus, provoquant rhinites et bronchites.

Parmi les globules blancs impliqués, les lymphocytes « Natural killer » (lymphocytes NK) vont avoir comme rôle de tuer les cellules infectées par les virus. D’autres globules blancs, les macrophages, vont quant à eux les éliminer en les phagocytant.

Deux composés volatils odorants, présents dans certaines huiles essentielles, ont montré leur efficacité pour activer et renforcer cette première ligne de défense. Il s’agit :

     - du (+)-α-phellandrène, composant majoritaire de l’huile essentielle de muscade d’Afrique (Monodora myristica), qui stimule les deux types de globules blancs,

     - et du β-caryophyllène, stimulant les Natural killers, contenu dans l’huile essentielle des feuilles de goyavier (Psidium guajava) ou l’oléorésine du Copahu (Copaifera officinalis).

Posologie & durée :

Prendre chaque jour par voie orale, sur un morceau de mie de pain ou dans un peu d’huile d’olive :

     - 2 gouttes de muscade d’Afrique avant le petit déjeuner,

     - 2 gouttes de copahu ou de feuille de goyavier, avant le repas du soir

Ce traitement de soutien des défenses immunitaires est à suivre une semaine sur deux.

Ajoutons, sous forme de compléments alimentaires en gélules, les β-glucanes du son d’avoine et le magnésium marin.

.

  

Muscade d’Afrique...............jjjj............ff..Goyave.......................ffffff........mm...........Copahu

 

.

Lutter contre la déprime et l’insomnie

D’autres facteurs fragilisent également les défenses immunitaires. C’est le cas bien connu de la dépression, même légère. Ajoutons les insomnies et les sommeils perturbés ou écourtés, qui sont également défavorables aux défenses immunitaires. Les ressources de l’aromathérapie vont permettre dans ces deux cas un bon rééquilibrage.

Pour compenser une légère déprime, hormis la vitamine D, notre choix s’oriente vers l’huile essentielle d’encens de somalie (Boswellia sacra), ou de bois de rose d’Amazonie (Aniba rosaeodora) ou de néroli bigarade.

Posologie :

Encens de Somalie ou Bois de Rose d’Amazonie : 4 à 6 gouttes par jour suffisent en massages sur les poignets ou la plante des pieds

Ou encore néroli bigarade : 1 à 2 gouttes à prendre dans du miel.

.

 

Encens de Somalie                                     Bois de rose d’Amazonie

 

Et pour un sommeil réparateur, nous conseillons un « cocktail » à base d’huiles essentielles, en application cutanée couplée à l’olfaction : mandarine, camomille noble, vanilline, santal.

Posologie :

     - mandarine + camomille noble + vanilline, diluées à 5 % dans une huile végétale, à appliquer sur le thorax en soirée,

     - et une touche de Santal (Santalum album) à l’entrée des orifices du nez au coucher.

 

 

Mandarine verte                                         Santal blanc

 

Les huiles essentielles citées dans cet article, ainsi que des formules prêtes à l’emploi à la mandarine (AROMA DERM) ou au santal (AROMA SENTEUR), sont disponibles sur le site www.pierrefranchomme-lab.com

Pierre Franchomme

.

Attention : l’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles, non rappelées ici.

Pierre Franchomme
Oct 26, 2018