Halte au vieillissement !
Halte au vieillissement !

Préservez votre capital cutané grâce aux huiles essentielles

.

La peau, un capital à protéger

La peau est constituée de 3 couches principales. De la couche la plus superficielle à la plus profonde, on trouve successivement l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

L’épiderme, constitué majoritairement de cellules appelées kératinocytes, est le revêtement extérieur de la peau. Non vascularisé, il se renouvelle en permanence par desquamation de sa couche de surface, la couche cornée. Il assure notamment les fonctions d’imperméabilité, de protection mécanique et de photoprotection (aux rayons UV) de la peau.

Véritable charpente de la peau, le derme lui confère résistance et élasticité grâce à sa matrice constituée de protéines, collagène et élastine en particulier, synthétisées par des cellules appelées fibroblastes. Richement vascularisé, il abrite les follicules pileux, les glandes sudoripares et de nombreux capteurs sensoriels et terminaisons nerveuses.

L’hypoderme est constitué de cellules graisseuses, les adipocytes, au rôle de stockage d’énergie, d’isolation thermique et de rembourrage.

.

Le rôle important du collagène et de l’élastine

     - Le collagène. Ses protéines sont assemblées en fibres formant un réseau tridimensionnel sur toute l’épaisseur du derme. Elles donnent à la peau ses propriétés de fermeté, de résistance à l’étirement et de souplesse. On distingue en réalité différents types de collagènes dans le corps, le derme contenant principalement des collagènes de type I (60 à 80 %) et de type III (15 à 25%).

     - L’élastine. Cette protéine possède des propriétés élastiques importantes qui confèrent à la peau sa capacité de retour après étirement ou pincement, sans marquer de plissement. Sa synthèse est intense jusqu’à la puberté puis s’arrête, et le « capital élastine » diminue ensuite progressivement avec le temps.

.

Le vieillissement de la peau

Le vieillissement de la peau est un processus physiologique normal, impliquant notamment :

     - au niveau de l’épiderme, un ralentissement du renouvellement des kératinocytes et une diminution des flux hydriques ;

     - au niveau du derme, une diminution avec le temps du nombre de fibroblastes et de leur capacité de synthèse protéique, mais aussi la synthèse d’enzymes dégradant le collagène (collagénase) et l’élastine (élastase), induite par le stress oxydant.

Ce processus de vieillissement s’accélère même chez la femme à la ménopause en raison des modifications de l’activité hormonale (les oestrogènes stimulent la synthèse du collagène).

Certains facteurs environnementaux peuvent accélérer le vieillissement cutané, en particulier l’exposition aux UV, la pollution atmosphérique, le tabac, l’alcool ou le stress.

Ainsi, avec l’âge, les fibres de collagène se font moins nombreuses, plus grossières et moins résistantes : la peau se relâche, elle devient moins ferme et de petites rides apparaissent.

La dégradation des fibres élastiques se traduit quant à elle par l’apparition de rides d’expression de plus en plus marquées.

.

Des huiles essentielles pour préserver le collagène et l'élastine

.

     1. Stimuler la production de collagène

        - Collagène I : HE de Patchouli (Pogostemon cablin)

        - Collagène III : HE de Camomille noble ou romaine (Chamaemelum nobile)

  

.

     2. Freiner la dégradation du collagène par inhibition de la collagénase

        - HE de Lavande de Séville (Lavandula stoechas subsp. luisieri)

        - HV CO2 de Baies d’argousier (Hyppophae rhamnoides) : obtenue par extraction au CO2 supercritique, c’est l’huile végétale incontournable pour les rides !

 

 .

     3. Freiner la dégradation de l’élastine par inhibition de l’élastase

        - HE CO2 de Macis (Myristica fragrans – Organe producteur : arille)

  

.

La formule Pierre Franchomme

Préparer un mélange à parts égales des 4 huiles essentielles ci-dessus (Patchouli, Camomille noble, Lavande de Séville, Macis) : prendre 3 gouttes de chaque, soit 12 gouttes au total.

Diluer ces HE dans 5 ml d’huile végétale de Baies d’argousier + 35 ml d’huile végétale de Bancoulier très pénétrante et contenant des oméga-3 anti-inflammatoires qui participent au maintien de l’élasticité de la peau.

On obtient ainsi une formule à 1% environ d’huiles essentielles.

Le baume obtenu pourra être appliqué sur le visage 1 à 2 fois par jour, pour des résultats qui seront visibles au bout de quelques jours !

.

Pierre Franchomme

.

AVERTISSEMENT 

Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation thérapeutique et ne remplacent pas la consultation d’un professionnel de santé.
Elles ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans, ni aux femmes enceintes ou allaitantes. Dans ces cas, demander l’avis d’un professionnel de santé.
Par ailleurs, l’usage des huiles essentielles nécessite de vérifier au préalable leurs précautions d’emploi et contre-indications éventuelles. En cas de doute, consulter un professionnel de santé.

© Tous droits réservés

Pierre Franchomme
May 08, 2018