Cannelle de Ceylan (Ecorce)

Cannelle de Ceylan (Ecorces) Agrandir l'image

Cannelle de Ceylan (Ecorce)

Cannelle de Ceylan (Ecorce)
Cinnamomum verum Presl.

Famille botanique : Lauracées
Organe distillé : Ecorce

Plus de détails

En savoir plus

Principes actifs

  • Alcools arom. : al. 2-phényléthylique (0,4 %), cinnamique (0,25 %), et benzylique (tr.)
  • Esters arom. : benzoates de benzyle (0,65-1 %), et de 2-phényl éthyle (tr.) ; cinnamate de méthyle (tr.)
  • Phénols : eugénol (2,2-10 %), isoeugénol (0,02 %), phénol (tr.), 2-vinylphénol (0~03 %)
  • Aldéhydes arom. : cinnamaldéhyde (63-76 %), hydroxycinnamaldéhyde (0,4 %), benzaldéhyde (0,25 %), cuminaldéhyde (0,04-0,25 %)
  • Coumarines : coumarine (0,65 %)

Propriétés

  • Positivante
  • Anti-infectieuse, antibactérienne à très large spectre d'action et à action puissante (98 % des bact. patho., coques gr +, bacilles gr-), antivirale, antifongique (Candida, Aspergillus, y compris ceux producteurs d'aflatoxines), antiparasitaire, antifermentaire, et antiseptique ++++
  • Tonique et stimulante générale, sexuelle (aphrodisiaque), emménagogue (renforce les contractions utérines) ++, respiratoire et nerveuse (sympathicotonique)
  • Hyperémiante +++
  • Anesthésiante +
  • Anticoagulante légère, fluidifiante

Indications

  • Pyorrhée alvéolodentaire, diarrhées, dysenteries, entérocolites infectieuse et spasmodique, fièvre typhoïde, verminoses, amibiase, entérotoxémie de l'adulte, aérocolie ++++
  • Leucorrhées, vaginite, oligoménorrhées ++
  • Impuissance fonctionnelle masculine ++
  • Bronchite, pleurésie +
  • Colibacillose urinaire, cystite bactérienne +++
  • Infection et fièvre tropicales +++
  • Somnolence, asthénie, dépression +
  • Hémogliase

Contre-indications

  • Usage cutané (sauf très localisé ou sous formes galéniques adéquates) : dermocaustique
  • Enfant de moins de 6 ans, grossesse et allaitement

Utilisation

  • Voie orale, voie cutanée très diluée (moins de 5%)


VALEUR THERAPEUTIQUE ++++