Lavande Aspic

Lavande Aspic Agrandir l'image

Lavande Aspic

Lavande aspic à cinéole
Lavandula latifolia Medic. cineolifera

Famille botanique : Lamiacées
Organe distillé : Sommités fleuries

Plus de détails

En savoir plus

Principes actifs

  • Monoterpènes (10 %) : α- et β-pinènes (1-4,2 et 1,2-3,5 %), (+)-camphène (0,75-1,75 %), limonène (1-2 %)
  • Sesquiterpènes (3 %) : β-caryophyllène (0,3-1,7 %), β-bisabolène (0,4-1,6 %)
  • Monoterpénols et alcools non terp. (>30 %) : (-)-linalol (25-50 %), terpinène-1-ol-4, α-terpinéol (0,12 %), bornéol (1-2,5 %), lavandulol (0,15-1,5 %)
  • Esters terpéniques (2 %) : acétate de linalyle (0,1-1,2 %)
  • Oxydes terp. (35 %) : 1,8-cinéole (25-38 %), caryophyllène oxyde, cis-et translinaloloxydes (tr.-2,5 et 0,1-1,5 %)
  • Cétones terp. (15 %) : (+)-camphre (6-16 %), carvone (0,1-0,5 %)
  • Coumarines (tr.-0,20 %) : coumarine, herniarine

Propriétés

  • Positivante puissante
  • Anticatarrhale, expectorante +++
  • Anti-infectieuse, bactéricide (surtout staph. doré), virucide +++, fongicide
  • Antalgique
  • Tonique générale, cardiotonique +
  • Cytophylactique +

Indications

  • Rhinite, trachéite et bronchite virales, toux quinteuse +++
  • Brûlures sévères (en première intention) ++++, acné suintant ++, mycose (pied athlète) +
  • Entérocolite virale +++
  • Rhumatismes, polyarthrite rhumatoïde +
  • Névrites, névralgies
  • asthénie

Contre-indications

  • Enfant, grossesse et allaitement : contient du camphre (cétone neurotoxique et abortive au-delà des doses physiologiques) et de l’eucalyptol (1,8-cinéole)
  • Interactions médicamenteuses possibles (1,8-cinéole)

Utilisation

  • Voie cutanée +++